Archives pour la catégorie Monde animal

Pépi au coeur de la chaîne humaine VEGAN MARATHON

Pépi 1.jpgJe m’appelle Pépi. je suis déléguée VEGAN MARATHON pour la Belgique et je vais vous expliquer pourquoi la Chaîne Humaine que prépare VEGAN MARATHON en avril prochain pour le Marathon de Paris, est aussi importante pour moi.

Je suis née il y a 52 ans à Malaga (Andalucia) en Espagne. Il y a peu de temps j’ai appris que j’avais réussi à vaincre la cancer. Vegan Marathon m’a aidé à guérir dans le sens ou, le clan m’a donné la force et donc le moral. Avec le moral on peut tout faire. Avoir VEGAN MARATHON sur ma route, ça a été une vraie chance.  En voyant l’exploit de Magà, j’envisageais de courir moi-même le Marathon de Paris. J’ai fini ma dernière séance de chimio et cette idée m’a donnée de l’espoir. J’ai du supporter la douleur, dans différents endroits du corps, plus la fatigue qui  se faisait sentir de plus en plus. J’avais trois métastases au sein et un au poumon. Tout est presque parti à l’exception d’1cm40 qui me reste. Je dois prendre encore des anticorps toutes les 3 semaines. Mais malgré tout ça, je suis à fond dans VEGAN MARATHON. AIOOOOO !

Pépi 4

Je suis arrivée en Belgique à 23 ans. Je me suis mariée et j’ai eu 4 filles. Aujourd’hui je suis divorcée J’ai fait beaucoup de​ métiers, j’avais commencé à travailler à mes 8 ans en parallèle à l’école : avec ma maman nettoyage des maisons de maître, bureaux. Après 16 ans, fabrication des​ produits en plastique, gouvernante, cuisinière, dessinatrice, artiste peintre, créatrice de bijoux, fleuriste, animatrice d’ateliers créatifs pour enfants et adultes, il y a quelques années j’ai fait deux expositions où mes chats m’ont aidé pour peindre quelques uns de mes tableaux. Mais le plus beau métier ça  été et reste le fait d’être mère au foyer même si ça  a été un des plus durs aussi et que c’est un boulot à temps plein et malheureusement pas reconnu. Les Animaux m’apportent plus que les humains et je ne crois pas que je puisse leur apporter autant à eux qu’à moi. Enfin je fais de mon mieux.

Pépi 6

J’ai été végétarienne pendant 3 ans. Un jour j’ai eu le courage de regarder une vidéo, et là je me suis dit que je voulais faire plus pour les animaux. Le jour de mon anniversaire pour mes 50 ans je suis devenue végane. J’ai commencé à me débarrasser de tous mes livres de cuisine (plus de 200 livres), ont suivi mes chaussures en cuir, qui étaient parfois des pièces uniques. Enfin tout y est passé et voilà ça fait 2 ans que je suis végane, pour Eux. Le moral compte beaucoup et il ne faut pas se sentir malade. Numéro 1, je savais d’avance que j’avais un cancer, mais je n’étais pas étonné parce que ces dernières années ça a été, je peux le dire, une vie de merde, je n’ai pas pensé à moi et j’avait des autres choses plus importantes à faire. Numéro 2, merci à ma grande fille qui a pris tous les rdv et ça m’a obligé à aller consulter. Là j’ai bien ri, parce que je le savais. Le cancer pour moi c’est n’est pas une maladie, c’est tout simplement un changement qu’il faut faire dans ta vie. Il est là, tu changes et tu fais en sorte à ce qu’il parte. Le but c’est de faire les mêmes erreurs qu’auparavant mais de changer un maximum de manière d’être et de manière de réagir. Numéro 3 , le changement pas évident à faire parce que tout revient au galop. Mais bon, je fais un maximum..

Pépi 2Il faut être très positive et chercher les solutions pour les problèmes qui viennent chaque jour. Un petit exemple : dans mon cas je n’ai pas voulu prendre des médicaments, donc j’ai cherché des plantes des tisanes, l’aloé vera pour m’aider à supporter les effets secondaires, la spiruline pour les défenses immunitaires, etc. Être beaucoup avec des Animaux pour rire et bien se sentir et bien sûr avoir la chance d’avoir 4 filles comme les miennes.

J’ai quelques regrets. Si j’avais été dans le même état d’esprit que maintenant, j’aurais été une meilleure personne. Mon regard sur les animaux n’est pas le même qu’avant, je me suis mise assez tard pour les animaux. Et puis je me dis que finalement je n’ai pas de regrets, il fallait tout simplement passer par là pour être comme je suis aujourd’hui. Que j’y vais avec force de l’avant et qui a beaucoup de choses que je suis fière d’avoir fait. Mon espoir c’est de voir la vie des animaux changer, même si je ne vais pas le voir. J’ai l’espoir que mes autres trois filles pourront devenir Veganes, déjà la plus petite est végétarienne. Si j’arrive à les faire changer toutes… Et j’ai un autre espoir d’être un jour dans un endroit où mes animaux pourront sortir sans danger, au maximum en autarcie.

Pépi 5Pour revenir à la chaîne humaine, je dirais que quand j’ai vu l’histoire de Magà et je me suis dit que moi aussi je pouvais le faire. Pour les animaux, j’ai fait beaucoup de choses et je suis capable d’en faire encore beaucoup, même si c’est dur. Je suis restée en admiration pour la force de volonté de Magà, qui lui avait permis de se préparer, de participer et de finir le Marathon. J’ai dit : waouh purée il l’a fait !! Pour moi ça allait être plus difficile. Avec les effets secondaires de la chimio ce n’est pas évident. Ce n’est pas toujours les mêmes effets qui viennent une fois que la dose est dans le corps. Avoir un état grippal qui dure depuis le début de janvier, la douleur constante et la fatigue qui se fait de plus en plus lourde a fait que je me dise à moi-même que je ne peux pas forcer encore mon corps. Je me suis donc décidée à participer à la chaîne humaine, organisée par Vegan Marathon le 8 avril prochain. Entre temps, j’ai participé activement au VEGAN MARATHON RUNNING TOUR. Je suis même venue à Paris où j’ai rencontré Magà, Joclyne ettous le clan VEGAN MARATHON. Je leur ai dit combien cet objectif de chaîne humaine me donne de l’espoir. En avril, pour le marathon,  je serai là pour Eux pour les Animaux, je veux être là et me dire que dans cette vie même si j’ai ouvert les yeux trop tard, maintenant que je les aient ouverts pas question de les fermer ! AIOOO AIO AIOOOOO

J’ai dépassé mes limites au delà de mes espérances

Miriam 1Un mot pour vous parler de mon aventure lors du VEGAN MARATHON RUNNING TOUR. Au départ je me suis rapprochée de l’association car je partage les mêmes valeurs qu’elle défend. J’ai tout de suite trouvé l’idée de relever des défis pendant ces 10 jours formidable et très motivante tout en exprimant le regret de ne pas pouvoir y participer du fait de ma sclérose en plaques qui limite quand même pas mal mes activités sportives et mes déplacements en général…J’avais donc écrit un message d’encouragements et de soutien à l’attention des participants puis sous l’impulsion, j’ai ajouté que je ne pouvais pas courir mais que je pouvais essayer de marcher. J’ai donc commencé à marcher pour « m’entraîner », d’abord 2km, puis 3 km, 5km et par un concours de circonstances (je me suis perdue), j’ai marché 8km et là j’ai décidé que puisque j’avais pu marcher 8km, je pouvais en marcher 10, d’où l’idée de mon défi personnel au cours de ces 10 jours, marcher 10km/jour. Dans l’ensemble, j’ai réussi à atteindre mon objectif, sauf 2 jours où j’ai marché moins (un jour pour cause de manif à Auxerre et l’autre parce que j’étais malade) mais comme j’ai légèrement dépassé plusieurs fois les 10km que je visais ça s’est équilibré et je suis heureuse et fière d’annoncer que j’ai marché 100,65km en 10 jours.  Personnellement cette expérience m’a énormément servie car j’ai dépassé mes limites au delà de mes espérances.

Miriam 2