Archives pour la catégorie culture

Bébés et enfants vegan : respecter des règles !

bébé vegan 3Si l’alimentation vegan est possible dès le plus jeune âge. Il nous faut rappeler quelques règles fondamentales pour éviter tout risque de malnutrition ou de dénutrition pouvant causer des séquelles graves, voire la mort. En effet, manger vegan pour un enfant ne demande pas les mêmes apports nutritionnels que pour un adulte. Si pour les nourrissons le meilleur au niveau nutritionnel reste l’allaitement maternel, certaines femmes ne peuvent ou font le choix de ne pas allaiter. Dans ce cas, si les parents choisissent pour leur bébé une alimentation vegan, donc sans lait d’origine animale, il faut impérativement choisir un lait infantile spécifique certifié pour son âge_à base de riz ou lait d’amande par exemple mélangé à des nutriments, ou encore un lait d’acides aminés s’il est allergique aux céréales ou a des besoins particuliers. N’hésitez pas a demander conseil à la maternité ou au pédiatre. Ces laits spécifiques sont vendus en pharmacie, et dans certains magasins (bio ou autre). Dans tous les cas, ne jamais nourrir son bébé avec des laits végétaux pour adultes. Si cette règle peut sembler évidente, malheureusement elle n’est pas toujours respectée, ce qui a donné lieu ces dernières années à plusieurs drames allant jusqu’au décès de nourrissons.

bebe vegan 2Autre règle, l’alimentation et les courbes de poids et taille de bébé doivent être suivies par un médecin qui conseillera et enrichira le régime de bébé si besoin. Pour les enfants vegan les règles à respecter sont assez proches: il faut veiller à leur donné un régime varié et bien dosé; à ce que l’enfant reçoive bien les bonnes quantités de nutriments nécessaires chaque jour, en protéines et en fer notamment. Un suivi médical en précisant au médecin le régime alimentaire de l’enfant est conseillé; avec prise de sang de contrôle si le médecin le juge nécessaire. Vous pouvez vous faire aider d’une diététicienne pour enfants dès la naissance qui sera de très bon conseil et aidera à faire les bons dosages alimentaires. Un conseil : informez-vous au maximum sur le végétarisme / végétalisme, sur les sources de protéines végétales qu’il est possible de cuisiner, sur les carences, les sources de vitamines, nutriments, pour apprendre comment composer une assiette équilibrée. Il est important aussi de discutez avec l’enfant de son alimentation car il peut être moqué et ne pas comprendre pourquoi il mange différemment. En résumé, une alimentation végétale pour les enfants est possible mais il faut le faire correctement.

Café Philo AIO « Sport et Végétarisme » – Orléans, 23 juin 2018, fêtes véganes

Etienne et Miriam ont animé une conférence « Sport et Végétarisme » lors des fêtes véganes à Orléans.

Un programme chargé puisque de nombreuses thématiques ont été abordées :

1. Présentation rapide de Vegan Marathon, Vegan Warrior, INSAVE
2. Tour d’horizon des sportifs professionnels vegans à travers le monde
3. Énoncé des livres et revues destinés aux sportifs végétariens
4. Rappel des principes essentiels de la nutrition du sportif
5. Carences en protéines chez les vegans, mythe infondé et démontré par les conclusions de l’ANSES
6. Hydratation avant, pendant, et après l’effort. Gare aux boissons énergisantes !
7. Survol des challenges Vegan Marathon
8. Question Philo : Véganisme et compétition, compatible ou oxymore ?

Pendant une demi-heure, nous avons expliqué et parfois débattu sur les bienfaits de l’alimentation végétalienne dans le sport. D’ailleurs, nous avons eu la visite inattendue d’un sportif local de haut-niveau (marathonien en 2h30). Il a soutenu avoir ressenti de bien meilleures sensations après être devenu végétarien ! 🙂
Le débat autour de la santé et les nutriments a été passionné, et bien-sûr la fameuse B12 n’y a pas échappé !

La plupart des orléanais ont découvert Vegan Marathon, association encore méconnue dans la région Centre ; donc une belle opportunité pour recruter ! 🙂
Seul bémol, nous n’avions pas de tracts à distribuer, c’est balo… 😦

Vegan Marathon était présent en masse à la marche L214 au même moment. Bravo à tous les participants ! AIO le clan !!! 🙂

Challenge for Life

Yves VEGAN WARRIOR
LE DÉFI CARDIO VEGAN WARRIOR animé par le VG-COACH YVES DOUIEB samedi 30 juin à 16h lors de la VEGEFEST

Pendant tous le mois de juin, L’Institut du Sport de l’Alimentation Végétale – INSAVE nous appelle pour de nouvelles performances : CHALLENGE FOR LIFE, le défi pour la vie (voir l’event facebook)  

CHALLENGE FOR LIFE, l’idée est simple : lancez vous des défis personnels, défis sportifs, défis culturels, défis solidaires, défis les plus fous et les plus improbables, défis les plus courageux et les plus incroyables, défis les plus ludiques, les plus grandioses, les plus simples et les plus personnels, à vous de choisir ! Du premier 1er au 30 juin, soyez un.e des challengers pour la Vie.

Sabrina café philo
PARIS VEGAN FESTIVAL – 14h/15h – CAFE PHILO AIO animé par Sabrina Nicolaï (VEGAN MARATHON), sur le stand de l’Institut du Sport et de l’Alimentation Végétale (INSAVE), sur le thème « le véganisme pour les nuls ». (crédit photo Boris Wilensky)

L’Institut du sport et de l’Alimentation Végétale (INSAVE) organise CHALLENGE FOR LIFE, dans 18 pays différents, et propose pendant toute l’opération un programme avec des conférences (végétarisme, véganisme, sport), des événements sportifs, des rencontres (CAFÉ PHILO AIO MAGAZINE avec nos partenaires VEGAN PARIS FESTIVAL, INFO VEGANE et VEGEFEST), des actions de sensibilisation à la cause des animaux, et à la protection de l’environnement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Fêtes véganes d’Orléans. En partenariat avec Info Vegane animé par Etienne Bonenfant (VEGAN MARATHON) et Miriam Ben Jilani (INSTITUT DU SPORT ET DE L’ALIMENTATION VEGETALE) sur le thème : « Sport et végétalisme« 

Les teams VEGAN MARATHON (la plus grande équipe de runners et marcheurs véganes et végétariens) & VEGAN WARRIOR seront engagés dans de nombreuses compétitions (trails, courses sur route, triathlon, …). Nos warriors seront présents dans des compétitions sportives comme la nage, le vélo, le fitness, la musculation, les sports de glisses, le Crossfit, …. l’objectif étant de convaincre les sportifs de devenir végétariens ou véganes et les végétariens et véganes de devenir sportifs.

Les défis les plus spectaculaires seront publiés dans AIO MAGAZINE aiomagazine.fr

Café philo Aio PARIS VEGAN FESTIVAL

Café philo Aio VEGEFEST 16 juinCafé philo Aio FETES VEGANES ORLEANSCafé philo Aio VEGEFEST 30 juin.jpg

 

L’EXCELLENCE DU PREMIER CAFE PHILO VEGAN MARATHON MAGAZINE (en live)

Café philo Gisele Souchon 2

Une réussite pour ce premier CAFE PHILO VEGAN MARATHON MAGAZINE à Lyon ce samedi 17 mars qui, vu son succès, ne sera pas le dernier. Un public nombreux et intéressé, un débat de qualité avec une participation active du public sur le thème des droits des animaux puis des stratégies pour promouvoir leur respect et le veganisme . Un grand merci à Céline Joseph Lee et toute sa dynamique équipe de l’AVF et Cha Yurt & Co qui nous a régalés d’une délicieuse assiette VEGAN ! Un grand merci également à Régis et Jacqueline qui ont assuré le service du bar de 16h à 1h du matin avec un enthousiasme et une bonne humeur extraordinaire ! Merci à tous les bénévoles qui nous ont aidés à animer la soirée : Marie, Sylvie Roberjot, et Inès. Merci aux amis nombreux qui ont répondu à l’invitation. Merci aux représentants des différentes associations qui sont venus présenter leurs actions et en particulier Jacqueline Pèlerins, qui en plus de s’occuper du service est intervenue au micro pour évoquer les actions de Dignité Animale notamment contre la fourrure. Merci à Leo d’avoir quant à lui présenté l’action des Anonymous de Lyon et à Malena Torres pour son intervention sur le christianisme . Enfin, the last but not the least, Un remerciement tout particulier au philosophe Patrick Llored qui est venu présenter son dernier ouvrage Cruelty free et m’a brillamment assistée pour animer le débat. Une soirée marathon de 17h à 1h du matin qui a permis de présenter VEGAN marathon mais qui a aussi permis de parler de toutes ces associations dont bien-sur Éducation Éthique Animale et qui a permis de nouer de nombreux contacts, d’échanger dans une grande tolérance et ouverture d’esprit et de réfléchir ensemble sur ce mode de vie éthique que nous avons choisi. J’espère que les nombreux participants et spectateurs auront apprécié cette soirée animée. Ils auront pu repartir avec de nombreux documents mis à leur disposition : tracts des diverses associations, bibliographie, pistes de réflexion, et exemplaires gratuits de ma revue La Fille de l’homme Libre, extraits de mon cours sur les animaux ou résumé de ma conférence En finir avec l’anthropocentrisme. De quoi, je l’espère, poursuivre leur réflexion sur le sujet. Un grand merci donc au Café De l’Autre Côté du pont qui nous accueillis avec beaucoup de chaleur et de compétence.

Gisèle Souchon

Le cercle du savoir, et du plaisir

 

Rouleaux de Printemps et Assiette de Manioc

27541047_409448249507952_1524000651606794271_n

Les Rouleaux de Printemps « made with love », rien de plus facile : des galettes de riz que l’on mouille une par une sous l’eau et que l’on dépose sur un torchon humide pour les garnir de carottes râpées, tranchettes d’avocat, émincées de tomates séchées et de tofu nature, de la coriandre fraîche et on roule !! on enjolive avec une fine bande d’algue séchée « nori » ! On accompagne d’une petite sauce au beurre de cacahuète diluée à du lait de coco, et après dégustation on peut crier AIOOOOO !!

26994374_408780966241347_439530468710448987_n.jpg

Assiette de Manioc et rougail Lé bon : on cuit du manioc dans de l’eau bouillante salée et on prépare une sauce tomate avec de l’ail du gingembre du sel de la coriandre fraîche…. et c’est tout… car il en faut des recettes fissa !

Nathalie Desmarest

L’exigence peut-elle être contre-productive ? Vous avez 2 heures

Résultat de recherche d'images pour "chronomètre rigolo"

Une de mes amies fait 15 minutes de vélo d’appartement tous les jours. Mon er réflexe a été de penser « Je ne vois pas l’intérêt, ça ne sert à rien 15 minutes ». Face à l’air dubitatif de son entourage, elle en a parlé à son médecin. Il lui a répondu. « Il vaut mieux faire 15 minutes que ne pas faire 45 minutes ». Cette phrase m’a profondément marquée. Et c’est vrai ! A quoi sert d’avoir de grandes exigences si elles nous mènent à nous décourager tout seul? Sachons être un peu plus modestes pour nous inscrire dans la durée.
 On cherche toujours à multiplier les exercices, à augmenter les séries et les répétitions, mais ce sont moins la quantité et les exercices exécutés que la régularité avec laquelle ils le sont qui compte.
Passer 3 heures consécutives à la salle, mais n’y aller qu’une fois dans la semaine, est bien moins efficace que de se limiter à 45 minutes davantage axées sur l’intensité et y aller 3-4 fois.
Moi je suis la reine des plans d’entraînement. Quand je préparais un marathon, mon plan était prêt plusieurs mois à l’avance et je ne supportais pas la moindre modification, une fois la préparation démarrée. Cela m’a d’ailleurs valut plusieurs accrochages avec mon coach de l’époque. Pour la musculation, pareil, je passe mon temps à chercher des routines sur internet et à faire des listes d’exercices.
Pour trouver le juste équilibre entre lâche prise et laissé aller, le contexte professionnel, familial et amical dans lequel on évolue est primordial, comme je l’explique dans mon article précédent « Je ne m’entraîne plus. Fatigue ou paresse? ».
Par ailleurs, une bonne technique peut consister à faire des « deals » avec soi-même.
J’ai remarqué qu’avec ma programmation millimétrée au niveau psychopathe, dès que je fais une entorse, tout part en vrille. Je devais donc trouver une solution pour ne pas passer de l’exigence la plus extrême à  l’abandon pur et simple. Pour beaucoup, la réponse se résume à « Faut pas se prendre la tête ». Mais ce n’est absolument pas dans ma nature de me dire, « Aller, j’y vais au feeling », sans parler du risque de blessures. La vérité résidant dans le compromis, je m’accorde donc de céder à mon obsession de faire des listes et des listes d’exercices, mais maintenant, quand c’est le jour abdos, je ne m’astreins plus à faire tel et tel exercice, dans tel ordre, en culpabilisant si ça me prend moins d’une heure. Je pioche librement dans ma liste selon ce qui me fait envie sur le moment. Je modifie aussi, selon l’inspiration du moment, le format de la séance en passant des séries classiques à un format Tabata, par exemple. Et si un jour j’ai la flemme  d’aller à la salle, je déculpabilise en faisant une bonne marche ou en laissant le pot de purée de cacahuètes de côté.
En résumé, pour ne pas sombrer dans le découragement, faite le ménage dans votre vie professionnelle et personnelle pour retrouver un bon équilibre mental et apprenez à lâcher prise. Plus facile à dire qu’à faire ? Carpe Diem.
Karine Estelle