LE ZÈBRE RENTRE DANS SON BOX

Oui, vous avez bien compris. Après deux belles années de courses sur route, de trails et d’ultras, il a d’autre projets en lien avec les animaux mais il est temps de faire le bilan.

01er décembre 2018 : je me trouve sur la ligne de départ de la Saintélyon aux cotés de Maxime et de son pote et moi avec Joseph de l’Association Végétarienne de France. Je finissais enfin mon premier ultra. Mémorable !

Je terminais avec la corrida de Houilles en fin d’année, et enchaînait dans un premier temps avec le marathon de Cernay la ville, la sagittaire, les foulées de Malakoff, les foulées de Vincennes, les foulées charentonnaises et pour la 3ème fois le 16 mars 2019, je prenais le départ du 80 km de l’écotrail de Paris en compagnie d’Olivier Fosse et de Jean Christophe Manuceau, de Claire et de Paul Friboulet. Je savoure encore mon arrivée sur le tapis rouge au 1er étage de la tour Eiffel avec la chanson « Chained to the Rhythm » de Katy Perry pour m’accueillir. Inoubliable.

Un mois après, je courais déguisé en zèbre le marathon de paris avec une équipe nombreuse de Végan marathon, je faisais la connaissance de Sébastien, alias le renard, que j’allais retrouver plus tard sur un beau défi. Pour le coté humain, je courrais l’auxilium, course caritative pour les personnes autistes et handicapées. Puis je continuais avec Paris Saint-germain en laye la course où je croisais pour un instant Christian puis en courrait une bonne partie en tant que lièvre avec Lionel. Finishers !

Le 01er juin, je courrais le marathon du Luxembourg et je faisais connaissance avec Benoît : J’en garde un très bon souvenir. Le 09 juin, je m’alignais avec Joan Christou sur le 32 km des gendarmes et voleurs de temps . Je n’oublierai jamais l’accueil qui m’a été réservé. Sur la course, nous nous sommes perdus de vue sur les premiers kilomètres mais nous nous sommes retrouvés à l’arrivée. Finishers !

Le 28 juin 2019, je prenais le départ de l’ultra marin en compagnie du renard. Mais cette fois-ci, pas question d’abandonner comme l’année dernière. Nous avons couru ensemble une bonne partie du parcours mais, à mon grand regret, le renard a dû abandonner à cause d’une blessure qui n’était plus supportable. Mon ami, tu recommences en 2020  ?

Je me réjouissais de retrouver mon ami Hi Bou pour courir une course mythique : la 6000D. Malheureusement, il se blessait quelques temps avant et je devrai donc courir seul. En dehors de ça, nous étions heureux de nous retrouver et de passer un bon moment ensemble. Je faisais 31 km et le tour du glacier par un temps exécrable et n’ayant pas suffisamment préparé mes affaires, je me retrouvais en hypothermie et abandonnait.

bty

Un mois de repos, reprise avec le trail du haut Koenigsbourg ou j’ai fait la connaissance de Morgane Guinebert, sympathique et souriante. Le trail n’a pas été facile mais plaisant. Sachant que j’étais en vacances la semaine suivante, même si j’ai eu des moments de faiblesse, j’étais fier d’être Finisher et de constater que Morgane avait fini première espoir féminine. Génial ! Encore une végane sur un podium.

Enfin, l’Alésia trail dont vous avez pu lire le récit précédemment (ou pas). Je renonçais aussi sur le radicassant où je me suis perdu trois fois et sur la 6000D.

La participation à ces trails en plus de la course sur route a un prix : financier, physique et privé. Partir de la maison souvent tous ces week-end m’ont appris une chose : ma femme et ma fille Léna finissent par me manquer, ce qui a été le cas sur l’Alésia trail. D’autre part, j’ai d’autres projets en relation avec les animaux qui vont nécessiter beaucoup de temps, un peu d’argent et un investissement personnel important. Je suis d’ailleurs hyper motivé pour ça.

Léna

Quelles conséquences sur végan marathon en général ? Je vais demander à Maga soit de me mettre en stand bye de végan marathon d’une manière ou d’une autre. C’est du provisoire mais il va durer. Je ne pourrai donc pas participer à l’organisation des différentes manifestations ni entrer dans une commission. La seule chose qui me sera peut-être possible de faire, c’est participer en tant que bénévole aux deux courses organisées par végan marathon.

Je ne quitte donc pas végan marathon mais j’ai d’autres priorités. Ne me poser pas de questions sur le premier projet, je ne vous en révélerai pas la teneur. Pour le 2ème, j’ai posé ma candidature auprès du parti animaliste pour les municipales. J’en ai connu les prémices. Si je ne peux pas me présenter, je participerai activement à la campagne. Voilà, vous en connaissez au moins un. Je vous souhaite à tous que du bonheur, de bonnes séances de sport et de grosses batailles pour la cause que nous défendons d’abord : celle des animaux. AIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

2 thoughts on “LE ZÈBRE RENTRE DANS SON BOX

  1. Je te souhaite la prospérité dans tes projets.
    Ta fille est magnifique 😍
    J’espère que tu seras élu au parti animaliste.
    😘

  2. Salut Xavier. J’ai un peu l’impression que ton programme était un peu (et même beaucoup) trop chargé. Outre l’aspect physique, une course longue entame le mental. A force d’enchainer les courses, ce mental peut flancher. Pourquoi ne pas te fixer 2 ou 3 objectifs sympas par an. Objectifs que tu peux compléter par des courses locales nécessitant des frais moindres et moins de temps éloigné de ta famille ?

Répondre à Ophélie hasard Françoise Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.