Le musicien maraîcher fait le show

Culture et agriculture font bon marché pour Gabriel Willem, « le musicien maraîcher ». Plus qu’un concept la culture de la terre, la culture des sons et des mots semblent un art de vivre où cet artiste puise une folle énergie. Dans le cadre du 3eme « Festival Miam » organisé par la fondation GoodPlanet, il proposait un concert endiablé, sautant, jouant, hurlant et susurrant en tempo. Un pur moment de jubilation. Au premier regard, il a l’air un peu fou, mais on se rend vite compte qu’il maîtrise ses gammes et peut se permettre des improvisations. Improvisations ? Pas certain. L’espace d’un instant j’ai un doute. J’aimerai le revoir en concert. La voix est basse, un peu cassée, comme son piano. L’instrument sert un peu d’instrument, un peu de pot à plante verte, un peu de réceptacle où sont suspendus divers objets hétéroclites. Gabriel Willem joue avec le public, et le public aime ça. Derrière le masque décalé du « musicien maraîcher » est posté, à l’affut, l’artiste engagé. Les mots sont graves comme ses mélodies, rocailleux comme l’époque, et optimistes comme un migrant devant un potager.

Magà Ettori

Le concert en images

2 thoughts on “Le musicien maraîcher fait le show

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.