Un marathon en montagne

Capture d’écran 2019-03-21 à 18.09.32 AIOOOOOO !!

Me voilà partie pour le Gotorlekuen Itzulia, un Trail de 42 km qui ouvre la saison  dans le pays basque. Chaud devant !! Les champions de la région sont tous là, pour entraîner dans leur sillage quelques 500 coureurs dont seulement 57 femmes, parmi lesquelles je suis, bien déterminée à réussir ce défi de 2800 m de dénivelé !

Capture d’écran 2019-03-11 à 19.40.48G1Dès le départ des petites montées bien raides nous souhaitent la bienvenue ! Je me dis que le mieux est d’économiser mes forces et de ne pas tenter de courir sur de tels raidillons, et je ne suis pas la seule. Une longue cohorte de traileurs attaque la première côte.

Je misais sur le beau temps promis par la météo avec mon short, mais décidément on ne peux pas faire confiance à une science si aléatoire … Une petite bruine fraîche vient rapidement humidifier l’atmosphère.

J’ai emporté pour cette épreuve des fruits secs, barres G2aux céréales et une boisson isotonique, et tout mon courage !

Il m’en faudra dès la montée de la Rhune dans un brouillard glacé fort désagréable. Le ravito au sommet ne propose pas de boissons chaudes mais je me réconforte avec des abricots secs fort bienvenus. Cependant je n’échappe pas au syndrome de Raynaud qui me paralyse les mains pendant une bonne heure.G10Sur cette photo (prise par un photographe) on voit la championne de trail Jocelyne Pauly en train de descendre la pente extrêmement raide de la Rhune, elle a remporté cette épreuve chez les féminines en 5h22 !!!

Quant à moi, sur les chemins parfois seule, parfois en compagnie d’autres coureuses et coureurs à discuter, faisant des pauses aux ravitos, je vais sans me stresser pour ne pas me mettre dans le rouge et finir debout ! ( certains sont arrivés presque à genoux …). Mon but étant de passer les barrières horaires et de ne pas abandonner ! (70 abandons sur la course )

Au final, pas de moments de découragements, mais au contraire une exaltation devant de magnifiques paysages m’a poussée en avant. Pas de crampes ni de douleur, bien que les jambes ont commencé à se faire lourdes vers le 30 ème km. Les dix derniers semblent interminables …

Je franchis la ligne d’arrivée après 8H32 de course, épuisée mais heureuse ! Après analyse de mon rythme de course, je constate que je me serai arrêtée près de 30 minutes en tout dans les différents ravitos …. Hum !! Une prochaine fois il me faudra améliorer ce détail …. Tant de temps passé à grignoter et à discuter sans avancer, c’est un peu trop !!

Pour ce qui concerne le vainqueur masculin de cette belle course, le basque Benoît Cori, il a fini en 4h08 !! Ce champion est également allé le week-end suivant remporter l’éco-trail de Paris 80km en 5h46 !!!! WOW ! Le pays basque nous donne de l’énergie !

IMG_7174

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.