Zurich Maratón De Sevilla

17 février 2019, Marathon de Séville pour Maxime et moi. Ce sera le 4ème marathon pour Maxime, pour ma part, ce sera mon tout premier marathon, quelle excitation !

Retrait des dossards

Nous avons décidé de prendre l’avion vendredi après-midi afin de pouvoir profiter de la journée de samedi 16 février pour retirer nos dossards mais également pour visiter Séville tranquillement.

Le retrait des dossards s’effectue dans le parc des expositions de la ville, très grand hall, que l’on rejoint facilement en train avec les indications des organisateurs.

IMG_4448

Le retrait se fait simplement, tout est bien indiqué, il n’y a rien à redire. Les dotations sont vraiment sympathiques : canette de Coca-Cola, bouteille de Powerade, fruits secs, ect, mais surtout une très belle veste rose New Balance !

On nous offre également une pasta party pour le samedi midi, et un billet pour un tour dans les fameux bus de tourisme qui font le tour de la ville. (Pour l’anecdote, on s’est aperçu de ce cadeau le dimanche soir, quel dommage, on aurait éviter un certain nombre de kilomètres à pieds ! 😅).

S’en suit la visite du salon du running, beaucoup de stands de diverses courses à pieds qui nous donnent très envie ! Le salon n’est ni trop grand, ni trop petit, on y reste un peu plus d’une heure au total. Avant de repartir, on regarde la course des enfants qui s’effectue dans l’arrière cours du parc des expositions, ils sont du coup très encouragés par les visiteurs, c’est chouette pour eux !

Visite de Séville

Après avoir retirés nos dossards, nous profitons donc de l’après-midi pour visiter Séville, sans pour autant faire trop de kilomètres pour nos petites jambes ! Séville est une ville très agréable, on vous la recommande fortement pour un week-end prolongé. De beaux bâtiments à voir, une ambiance espagnole comme on les aime, dépaysement assuré ! On s’attarde un peu sur la Place d’Espagne, qui sera, à mon goût, le temps fort du marathon puisqu’on en fait le tour vers le km35.

IMG_4492.JPG

Dimanche 17 février : jour J

Le départ du marathon est donné à 8h30, il y a divers SAS selon le temps estimé mais pas de vagues de départ, les coureurs partent tous ensemble, mais nous ne sommes « que » 14.000 au départ.

L’accès pour rejoindre le départ est vraiment bien indiqué, impossible de se perdre, il y a également beaucoup de toilettes an disposition, c’est appréciable quand on est une fille ! L’ambiance est vraiment chaleureuse, Et l’accès dans les SAS se fait de façon fluide et facilement. De la crème anti-frottement est proposée à volonté, première fois que je vois cela, mais c’est vraiment cool !

Le départ est donné à l’heure, et l’ambiance sur les trottoirs est démente, les espagnols sont de fervents supporters !  Nous faisons une première boucle de 12km qui passe par une zone plutôt industrielle mais malgré tout très sympa, pour revenir sur le lieu de départ et faire les 30 autres kilomètres dans la ville.

Il y a des ravitaillements en eau tous les 2,5km et en solide à partir du km 25. Je n’ai franchement rien an redire, les bénévoles encouragent, crient, hurlent même, ils vous tendent les verres d’eau au devant même des tables, pas besoin de faire d’écart pour le semi attraper, je n’ai jamais vu un tel engouement !

Les kilomètres s’enchaînent assez facilement, le parcours est renommé pour être le plus plat d’Europe, et je confirme, pas une côte en vue, quasiment aucun faux plat, c’est idéal pour les coureurs qui souhaitent faire un chrono (également pour ceux qui, comme moi, veulent profiter des paysages et de l’ambiance !).

En effet, en plus du parcours très plat, les encouragements tout au long du parcours contribuent fortement à la performance.

Au km 35, moment clé du marathon : on effectue le tour complet de la Place d’Espagne, c’est un moment très fort, presque à la fin du marathon, un flot d’émotions vous envahit ! Puis encore un petit tour dans le centre ville pour les 7 derniers kilomètres. C’est un peu dur de quitter la Place d’Espagne, l’ambiance est d’un coup beaucoup moins forte, mais uniquement sur 3 kilomètres, puisque pour les 4 derniers kilomètres on traverse la grande avenue du centre ville, où se trouvent de nombreux supporters et visiteurs qui s’improvisent supporters eux aussi !

L’arrivée se fait sur une grande ligne droite, des gradins sont installés pour les supporters, c’est assez dingue, l’ambiance est folle, même pour moi qui suis arrivée apres presque 5h de course !

Côté personnels : nos ressentis sur le marathon

Maxime a battu son RP sur marathon en 03h54. La course lui a vraiment beaucoup plu, l’ambiance, le parcours, l’organisation, bref il est vraiment satisfait de ce petit marathon ! Il n’a pas eu de crampes ni aucune douleur particulière d’ailleurs, il a fait comme à son habitude un negativ split, et fini ses derniers kilomètres à 12km/h sans difficultés, c’est ce qu’on appelle un marathon réussi je pense !

De mon côté, pour mon premier marathon, je suis aux anges, je n’ai pas connu le fameux « mur des 30 », j’ai même d’ailleurs réussi à me gérer pour faire un léger negativ split, jusqu’au 36e kilomètre où les premières douleurs ont commencé à se faire ressentir. Mais ce n’est pas bien grave, je n’aurais pas imaginer faire mon tout premier marathon sans connaître un peu de souffrance qui sublime la joie à la ligne d’arrivée ! Les 6 derniers kilomètres je les ai donc alternés entre marche rapide et course, mais mes jambes ne voulaient rien lâcher et des que je me mettais la courir, c’était à 9km/h, ce qui compensait largement la marche finalement ! Je passe donc la ligne d’arrivée en 04h55, et je n’aurais pas rêvé mieux, puisque je visais 05h00 (voire 04h59 🙊) !

Comme vous avez pu le comprendre, j’ai adoré ce marathon, et vivement le prochain !

Conclusion

C’est un marathon que l’on recommande vivement ! À cette période de l’année il y fait la température idéale, ni trop chaud ni trop froid, mais de fortes chances de soleil malgré tout !

L’organisation est au top, pas une seule fausse note constatée, vraiment, le prix mérite clairement le service rendu et les dotations offertes.

Le parcours est superbe, très plat, très joli, agréable et ambiancé !

IMG_4508

(Et la médaille est magnifique de surcroît!).

Maintenant c’est à votre tour d’y participer !

Anaïs C.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.