Si la mer boue …

… Il y aura beaucoup de poissons de cuits !

N’avez-vous jamais entendu cette petite phrase, enfant lorsque vous répétiez en boucle aux adultes « et si ….? , et si ….? » pour obtenir une réponse aux nombreuses questions que l’on se pose à l’âge tendre ?

Capture d’écran 2019-03-08 à 18.13.32

Et si … la mer boue, il y aura beaucoup de poissons de cuits ! mettait fin à la conversation.

Et bien espérons que cela n’arrivera pas en vrai … La mer aussi subit des périodes de canicule dans ses profondeurs (une canicule marine est définie par des températures qui restent proches pendant 5 jours des records enregistrés dans une zone donnée): Dans une étude parue dans Climate Change (réalisé par des chercheurs de la Marine Biological Association au Royaume-Uni et de l’Institut océanique de l’université d’Australie-Occidentale) il est révélé que depuis ces trente dernières années des vagues de chaleur sous les océans se font de plus en plus fréquentes. Les hausses de température de l’atmosphère sont la cause de ces canicules sous-marines, dont les coraux et les algues sont les premières victimes. Des écosystèmes marins entiers vont disparaître dans les décennies à venir, et ceci même nous parvenons à maintenir un réchauffement de 1,5 degrés. La disparition de leurs écosystèmes entraînera aussi la disparition des poissons et crustacés qui y vivent.

L’auteur de l’étude, Dan Smale précise que « si les herbes marines et les mangroves sont touchées par des températures extrêmes, elles peuvent libérer le carbone qu’elles stockent » ce qui aggraverait  le réchauffement climatique.

source: Le monde, Sciencespost

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.