La nature : Souvenez-vous en vite avant qu’il soit trop tard !

Capture d’écran 2019-01-29 à 11.55.09Un nouveau mal insidieux guette nos enfants  … Théorisé par le psychologue Peter Kahn dans les années 2000, le concept d’amnésie environnementale générationelle part du constat que nos identités se créent au fur et à mesure de notre développement durant l’enfance . De génération en génération les enfants sont de moins en moins en contact avec la nature, et leurs visions de référence ne sont pas les mêmes que celles de leurs parents, de leurs grand-parents. Notre système de référence est la vision « bonne » du monde que nous nous bâtissons inconsciemment, qui s’est développé d’après nos expériences de vie dans le monde.

Malheureusement, nos vies sont de plus en plus citadines et petit à petit l’environnement dans lequel nous évoluons s’éloigne de la campagne, de ses odeurs, de son rythme. De moins en moins  d’expériences avec la nature viennent enrichir notre monde psychologique. Et donc, petit à petit, les nouvelles générations qui vivent  principalement dans les villes ont une vision de référence d’un « bon état de nature » de plus en plus pauvre, sans savoir que leur vision est différente de celle qu’avaient leurs grand-parents, sans se rendre compte que l’amnésie de la relation avec la nature avance à travers eux …

Veillons à ce que nos enfants soient le plus possible en contact avec la nature ! Sortons des villes et allons passer beaucoup de temps dans les campagnes.

Sources : France culture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.