HOUILLES : ÇA FAIT DU BIEN AU CŒUR

L’année 2018 s’est terminée en beauté à la corrida internationale de Houilles dans les Yvelines. Je ne sais pas si c’était la magie de Noël mais ça y ressemblait. J’avais passé 10 minutes à me maquiller en zèbre et demandé à Laurence de m’accompagner sur les lieux afin de lui présenter Anaïs et Maxime. Deux de mes compagnons de route de la Saintélyon et du clan végan Marathon. Nous devions aussi retrouver Émir et Carole, les fameux lapins runners qui m’ont conduit à faire une année 2018 incroyable. J’étais très heureux de retrouver les amis. Bref, une belle journée en perspective.

Arrivés à Houilles, je croise Jésus que je salue et que j’ai vu fréquemment sur les vidéos des runners youtubers. J’avais l’impression de déjà le connaître. Ensuite, je suis allé récupérer mon dossard 1237 en remerciant les bénévoles sans qui les courses n’existeraient pas. Puis j’ai tout de suite été pris en photo par un photographe de la course. Succès du zèbre. D’autre part, nous devions retrouver Anaïs et Maxime au retrait des dossards mais impossible malgré l’exiguïté des lieux. Maxime me dira plus tard qu’il ne prend pas son téléphone sur lui. Pas grave, on se retrouvera sur la ligne de départ. Pendant ce temps, je reçois un sms d’Émir qui m’informe qu’ils viennent d’arriver et qu’ils sont à la consigne. Je me rend au départ en me disant que je vais bien retrouver le groupe des végans soit au départ, soit sur la course.

Lorsque je m’insère dans la foule derrière la ligne de départ, j’essaie de voir si je ne vois pas mes amis. Je suis vers le meneur d’allure des 1 H 05. C’est alors que je reçois un appel d’Émir qui me dit que Carole et lui-même sont en queue de peloton. Je décide alors de les rejoindre. Du coup, j’aperçois Anaïs et Maxime que je rejoins, enfin ! J’arrive à rassembler tout le monde à cinq minutes du départ. Nous partons tous ensemble à une allure de 9,5 km/h environ en discutant facilement. Personne n’a d’objectif chronométrique. On a déjà perdu Maxime. Pendant quelques temps, je cours avec Carole, Émir et Anaïs, cool ! C’est alors qu’Émir et moi-même constatons que Carole a pris de l’avance, elle est devant nous. Je reste un peu avec Émir ce qui me permet de saluer Tendo, le meneur d’allure des 1 H 05 et le garçon de café régulier que les lapins runners connaissent bien.

Émir accélère pour rejoindre Carole. Nous laissons Anaïs derrière nous. Pour ma part, je n’avais pas d’objectif mais comme j’ai commencé avec Émir, j’ai pris une allure de croisière entre 11,5 km/h et 13 km/h en fonction du terrain. Il est plutôt roulant. Sans le vouloir, je rattrape Carole et Émir juste entre le 4ème et 5ème km. Je suis trop couvert et je m’arrête au ravitaillement pour enlever deux couches. Je perds un peu de temps mais je suis mieux et je gère. Au 8ème km, j’aperçois Jésus et je me dis que c’est beau de terminer une course avec Jésus en période de fêtes de Noël. Je tchèque dans la main de Laurence juste avant la ligne d’arrivée que je franchis en compagnie de Jésus dans la fraternité. Je finis en 53’25 » à un peu plus d’une minute des lapins runners. Plus en forme que je croyais. Une belle médaille à la clé sur le thème des shadoks.

Cette journée m’a rendu heureux. Être avec Laurence dans une complicité mutuelle. Être en compagnie de gens avec lesquels nous partageons les mêmes valeurs dans un élan de compassion inconditionnelle ; Pour les animaux qui expriment leur souffrance sans qu’elle ne soit entendu ou devant laquelle on feint l’ignorance comme on ignore celle des humains dans l’indifférence ou la discrimination ou les deux. Très heureux de retrouver Anaïs, Carole, Émir, et Maxime. Très heureux d’avoir passé un super moment avec de très belles personnes. Je n’oublie pas tous ceux du clan végan marathon. AIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Il est minuit passé, je vous souhaite à tous une excellente année 2019 avec beaucoup d’amour, de compassion et de sagesse mais aussi de belles performances sportives.

LE ZÈBRE

 

2 thoughts on “HOUILLES : ÇA FAIT DU BIEN AU CŒUR

  1. A toi aussi, le Zèbre : une bonne et heureuse année 2019 pleine de marathons et toujours dans le partage de la compassion AIOOOO

  2. Très beau reportage ! De belles photos ! Et si je dois retenir quelque chose : ne pas trop s’ habiller sur une course ! 😉

Répondre à Sannier Ophélie Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.