Urban Trail de Boulogne sur Mer : L’après-SaintéLyon

48357153_2098628333492287_4931487359142199296_nHello les amis, je suis censé vous faire un compte-rendu complet de ma Saintélyon format 81kms de la semaine dernière, mais il me manque encore quelques photos et un peu de temps afin de compléter l’article ! Je vous propose donc un saut dans le temps et vais vous parler à J+6 de la Saintélyon d’une course bien sympa que nous avons fais en ce Samedi soir 8 Décembre.

Tout d’abord cette course n’était pas initialement prévue au programme, mais une simple vidéo promo sur Facebook à suffit pour me convaincre et m’inscrire, et oui il m’en faut peu ! Je suis donc inscrit sur l’Urban Trail de Boulogne-sur-Mer sur le format 28 kms et Anais sur le format 13 kms, 6 jours après notre Saintélyon.

Nous prenons la route direction Boulogne-sur-Mer, environ 2h de route, nous décidons d’arriver tôt afin d’éviter la cohue lors du retrait des dossards et surtout de pouvoir visiter un peu la ville. Nous arrivons en ville et commençons par aller manger dans un super bon restaurant  » Chez Jules  » dans le centre, qui propose des Tagliatelles végétariennes (qui au final, sont végans), elles sont justes excellentes !

S’en suit, récupération du dossard et du lot, puis nous partons pour une petite visite de la ville, mais après 20min sous la pluie et le vent, nous décidons d’abréger, nous visiterons pendant la course, hop, nous retournons dans la voiture, il reste 2h30 à attendre avant le départ! Nous finissons par nous endormir pendant 1h30 (Merci la fatigue de la saintélyon de nous rappeler que tu est encore là !!)

19h30 : Départ ! Après 2kms je suis dans les cinq derniers, je suis à 10km/h, je me dis qu’ils sont rapides ici ! Au final rien du tout, je finirais 250éme/500 environs, ils se sont juste vu trop beau comme très souvent ! Le parcours est divisé en deux boucles différentes. La première de 14kms est très intéressante, nous passons par tous les monuments, musées et autre basiliques de la ville ainsi que dans le centre-ville et la ville fortifié ! Il y a également un passage dans le stade de foot de l’US Boulogne qui as déjà évolué en Ligue 1 et nous entrons sur la pelouse via le vestiaire des joueurs, tel un joueur professionnel : moment inoubliable ! Evidemment, comme c’est un Urban trail, il y a beaucoup de côtes et surtout du 10éme au 14éme, beaucoup d’escaliers, ça n’en finit pas, mais c’est beau et très intéressant, donc ça passe vite ! Simplement, mon corps n’as pas oublier que je lui ai infliger 81kms la semaine dernière et commence à me détester !

47683882_607986332952477_7288398087851081728_o

La deuxième partie de parcours est moins intéressante, mais elle as le mérite d’exister : On commence par monter sur les hauts de Boulogne, en forêt, on a donc une super vue d’ensemble sur la ville sur plusieurs kilomètres, nous sommes plus en mode  » Trail normal « , mes jambes me remercient, le sol est moins dur ! Après quelques kilomètres on rejoint la zone industrielle, la c’est carrément nul mais ça ne dure que 1,5 kms et au moins on ne revient pas sur nos pas tout le temps ! Nous redescendons ensuite dans la ville, et il reste environs 4 kms, je me demande si nous allons refaire la boucle des 4 kms d’escaliers que nous avons eu à mi-course, je n’espère pas car mes jambes ne suivront pas… ah et bah si, il faudra bien, car c’est bien au programme ! Je monte de nouveau tous ces escaliers, et s’en suit ensuite deux kilomètres face au vent, le long du port, jusqu’à la ligne d’arrivée final en intérieur, comme la semaine dernière à la Saintélyon, je vais finir par y prendre goût à ces arrivées en intérieur ! Je suis donc très heureux de finir cet Urban de 28 bornes, 6 jours après la SaintéLyon, et de le finir, surtout, en très bon état physique. Pour conclure, l’Urban Trail de Boulogne-sur-Mer est selon moi, une course qui vaut le détour, on y retrouve tout ce que l’on veut trouver sur un Urban ! Si vous êtes à proximité, le 14 kms est suffisant, mais si vous venez de loin, préférez le 28 kms qui est également un très bon compromis.

Je finis en vidéo avec la vidéo promo de la course qui saura certainement en convaincre plus d’un pour l’année prochaine :

AIO les amis.

Maxime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.