Les nutriments en alimentation végétale : #7 la vitamine B12

Septième volet de la série « Les nutriments en alimentation végétale », où il est question de vitamine B12. La fameuse vitamine B12 qui fait tant parler d’elle, oui, celle-là même !

Données retransmises ici à titre purement informatif depuis les sources indiquées en fin d’article. Il appartient à chacun.e de faire les vérifications nécessaires. Ces articles ne se substituent en aucun cas à un avis médical.

La vitamine B12

Lorsqu’on est végane ou végétalien.ne, il est indispensable de se supplémenter en vitamine B12 – la supplémentation est également fortement  conseillée aux végétarien.ne.s – : en effet, en l’état actuel des connaissances scientifiques, cette vitamine n’existe pas dans le règne végétal sous une forme assimilable/utile pour l’humain. Cette vitamine est synthétisée par des bactéries.

La vitamine B12 entre en jeu en particulier dans les systèmes sanguins et nerveux.

Il n’existe pas de seuil de tolérance maximale connu à la vitamine B12 : elle ne peut, même surdosée, être toxique.

Il est important de noter que même si chacun dispose de réserves importantes de B12 (essentiellement dans le foie) et que la carence peut prendre du temps à apparaître en cas de non-supplémentation, les conséquences d’une telle carence peuvent être très sévères voire irréversibles si elle n’est pas prise en compte à temps ! Pour éviter tout risque de carence, il faut donc penser à se supplémenter dès le début du changement d’alimentation. Enfin, la carence en vitamine B12 n’est pas l’apanage des véganes : une alimentation déséquilibrée conduit également un certain nombre de personnes suivant un régime omnivore à cette carence-là. Comme toujours, la clé est dans l’équilibre – et l’information !

A ce jour, il existe dans le commerce plusieurs formes de vitamine B12. Si certaines formes peuvent être recommandées en cas d’état de santé particulier (par exemple l’hydroxycobalamine pour les personnes souffrant de problèmes rénaux), c’est la forme cyanocobalamine qui est à privilégier dans la plupart des cas : moins chère, plus stable, cette forme convient très bien à la supplémentation par voie orale ou par injection.

Enfin, il faut savoir que toutes les formes de B12 vendues dans le commerce ne sont pas véganes : certaines contiennent du lactose ou sont testées sur les animaux, ou les deux.

Pour en savoir plus, le guide d’achat de l’excellent site Vive la B12 ! est un incontournable.

Sources :

Vegan-pratique.fr

www.passeportsante.net

www.vivelab12.fr

www.alimentation-responsable.com/sites/alimentation-responsable.com/files/Position_VG_ADA2009_VF1.00.pdf

www.alimentation-responsable.com/position-de-lapsares

ciqual.anses.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s