Indian run Zébra

Xavier 5

Arrivé à la maison, je prépare dans l’ordre : pansements pour les tétons, la sous-couche, le tee shirt végan marathon, le cycliste, les manchons? les chaussettes et les brooks glycérines? la genouillère, le camelback qu je ne charge pas trop en eau et j’y mets quelques barres, même si j’ai l’intention de m’arrêter aux ravitos. Je prépare l’étui à téléphone, les clés de l’appartement, le pass navigo et un peu d’argent. Je me couche tôt car le lendemain, j’ai deux rendez-vous, celui prévu avec végan marathon rond-point des Champs-Élysées angle avenue Matignon et celui avec Les lapins runners prévu devant la banque HSBC sur l’avenue des Champs-Élysées.

Dimanche 7 avril 2018 – 06 h 00 : Le réveil sonne. Ça va, j’ai bien dormi, je vais directement prendre ma douche et vais me préparer. Tout est OK. Je mange juste une banane et je prends un comprimé de B12. Laurence se lève pour me maquiller, oui, oui, vous avez bien compris. Vous avez pu constater sur la course ou sur les photos que mon visage était grimé. Explication : J’ai une passion pour les amérindiens et j’ai décidé de me peindre le visage comme ils le faisaient et chaque couleur a une signification. J’en parlerais plus tard. D’autre part, comme le motif est rayé, j’ai choisi le zèbre comme animal car il court vite et longtemps, il est même parfois capable d’échapper aux lionnes. Désormais, mon nom de coureur est : Indian run Zébra. Une fois terminé, il est temps de se rendre au RER.

Xavier 2

Je croise quelques personnes qui se posent des questions sur mon apparence et ça, ça me fait marrer. Un coureur s’installe en face de moi, me dit bonjour, nous sourions et nous engageons la conversation. Arrivé à Charles de Gaulle étoile, nos chemins se séparent, je prends la correspondance ligne 1 pour redescendre à Franklin Roosevelt. Je me dirige sur le lieu de rendez-vous prévu et là, je ne vois personne du clan. Je vais me prendre un petit café et j’appelleMaga. Pas de réponse. Je reçois un SMS où il me dit que les gens de végan marathon sont devant Adidas. Je les rejoins et fait connaissance avec Caroline Mézin, Brice, Marc-François, Gisèle et d’autres personnes dont j’ai oublié le prénom. Magà nous rejoint à…8 h 00 alors que nous avions rendez-vous à 7 h 30. Nous nous mettons en place pour prendre des photos qui deviendront inoubliables. Caroline et moi-même avons d’autres rendez-vous, elle avec des amis et moi avec les lapins runners. Nous remontons ensemble les Champs-Élysées. Je reçois un SMS d’Émir qui me dit de les retrouver à 08 h 30 à l’endroit convenu. Je me dirige vers la banque HSBC et là je les aperçois devant moi. Je les rattrape, nous nous saluons, Émir est déjà en train de filmer. Par la suite, il me présente ses amis youtuber. Nous restons ici un bon moment, le rire et la bonne humeur sont au rendez-vous et les retrouvailles passionnées. Après ces bons instants, nous rejoignons nos sas respectifs. Sans le savoir, nous nous retrouvons et prenons encore quelques photos, en particulier avec Gilles et Émir. Tous attendent avec impatience le franchissement de la ligne de départ. Je met en route le GPS pour maintenir la vitesse à laquelle je vais courir. Je décide de partir à 10,1, 10,2 km/h ma vitesse de croisière en endurance fondamentale.

Je tiens jusqu’au 5ème km, mais la chaleur m’oblige à m’arrêter au ravitaillement pour retirer la sous-couche et ne garder que le débardeur de végan marathon tout en enlevant et remettant le camelback. Je repars toujours à la même allure, je me dis que ça peux le faire malgré ma blessure au genou. Mais au fur et à mesure des kilomètres, la chaleur a raison de moi et de mon genou. A partir du château de Vincennes, je suis obligé de ralentir l’allure et me dit que l’objectif est de finir et d’en profiter. Je viens saluer chaque orchestre, et je fais quelques simili pas de danse avec eux. Mon genou supporte de moins en moins bien, mais je prie pour qu’il tienne. Les conséquences je verrais après. J’ai hâte d’arriver au 21ème, car après, ce sera un compte à rebours avant l’arrivée.. Je passe le semi en 2 h 10 ce n’est pas si mal. Arrivé au 26ème, les muscles s’y mettent et je décide d’alterner marche et course, 2 km de course pour 1 km de marche. Je sais qu’au 30ème km, il y a Steve, le super ambianceur de l’écotrail et du marathon de Paris que j’ai découvert en regardant les vidéos des lapins runners. Je viens le voir, je lui dis que j’ai abandonné au 57ème sur l’écotrail , il m’encourage et ça, c’est vraiment génial. Merci les lapins runners. J’avance au fur et à mesure et me dit que je vais être finisher, mon coach de l’AC Paris Joinville est au 39ème, mais je ne le trouverais pas. Je me dis qu’il reste 3 km et qu’ensuite c’est la délivrance. Je marche entre le 39eme et le 41eme et finit en courant pour atteindre la ligne d’arrivée. 200M avant, j’aperçois les gens de végan marathon qui nous encouragent, je fais un détour et me dirige vers eux pour tcheker, ça stimule et puis je repars pour franchir la ligne d’arrivée, ça y est, je l’ai fait, j’exulte. Je croise Brice et Caroline Sena, nous échangeons quelques mots, nous nous félicitons mutuellement. Je passe tout de même sur le stand des ostéopathes pour être sûr que mon genou n’ait pas trop souffert, ce qui est le cas puisqu’il n’est détecté rien de plus de ce qu’il y avait, c’est à dire une petite bosse. Je rentre tranquillement à la maison, j’y arrive vers 15 h 00.

En définitive, j’en suis à la moitié de mon défi personnel (ecotrail 57 km, marathon de Paris 42,195 km et je devrais normalement terminer le marathon de Sénart, pourquoi battre mon record personnel et au pire des cas le finir. Après cela, j’aurais réussi mon défi à 80%, ce qui augurera de bonnes choses pour la suite. Merci à vous tous de Vegan marathon (AIO) pour votre soutien et nous avoir tous porté, merci Émir et Carole des lapins runners, merci aux bénévoles sans qui les courses n’existeraient pas. Hugh !

Xavier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.