Qu’est ce que l’on mange avant la compétition ?

qu'est ce qu'on mange

Votre compétition approche à grand pas ? Il est donc temps de voir les fondamentaux en alimentation avant la course, un facteur déterminant pour une bonne performance sportive.

Premier impératif : ce dernier repas doit toujours être pris 3 heures avant (un repas trop copieux pris très près de la compétition entraîne un afflux de sang vers les organes et a pour conséquence une hypovolémie musculaire, cérébrale et coronaire).

Ce repas sera copieux, digestible et hyperglucidique. Concrètement, il faut apporter à l’organisme des nutriments variés, facilement assimilable :

  • Des protéines pour un bon tonus neurovégétatif (céréales, légumes secs, fruits secs)
  • Des glucides complexes pour leur rôle énergétique (lentilles, pois chiche, haricots, pomme, orange, spaghettis…)
  • Des légumes crus et des fruits crus pour les vitamines et les minéraux
  • Un peu de matière grasse végétale crue (huiles, margarine)
  • Des produits sucrés (glucides simples) en petite quantité. Plutôt du fructose (sucre présent dans les fruits) car il est directement assimilable par l’organisme, il assure une constance de la glycémie et il entraîne un stockage rapide du glycogène.
  • Un apport hydrique : il faut maintenir l’organisme normalement hydraté et ingérer de façon fractionnée une boisson appropriée, des jus de fruits par exemple, car ils apportent du potassium et de la vitamine C (rôle dans la contraction musculaire et dans la lutte contre la fatigue). Environ 500 mL dans les 2 heures précédant l’activité.
  • Du sel : on conseille de saler normalement les aliments car un apport chlorosodé est utile à une bonne contraction musculaire.

exemple de menus

exemple de menus 2

Voilà pour le dernier repas avant la course !

L’attente peut ensuite être longue et stressante pour l’athlète, et cette anxiété peut modifier le taux de glucose sanguin chez certains et provoquer une hyperglycémie et une hypoglycémie secondaire… Vous pouvez alors prendre un apport hydrique sucré, à boire par petites quantités, à température ambiante, jusqu’à ½ heure avant la compétition.

Bonne préparation à toutes et à tous !

Magali Paris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.