Ich bin eine Beliner – Épisode 4

IMG_20170925_191358_01Aujourd’hui au petit déjeuner de l’hôtel, comme dans les rues de Berlin, tout le monde exhibe fièrement son maillot de finisher, parfois carrément assorti de la médaille autour du cou. Je n’avais pas opté pour cette tenue au départ et finalement je me prend au jeu. La médaille reste toutefois dans mon sac.
halbmarathon_1491061420-768x432Pour ce 4ème et dernier épisode de la saga « Ich bin eine Berliner », voici quelques chiffres de 2017, ainsi qu’une brève analyse de ma course.
Berlin : 43 852 au départ pour 39 101 finishers
Paris : 43 754 au départ pour 42 500 finishers
Berlin : 137 pays représentés
Paris : 146 pays représentés
Berlin : 1ére édition : 14/10/1974 avec 286 participants
Paris : 1ére édition : 1974 avec moins de 150 participants
Résultat de recherche d'images pour "marathon de Berlin"Comparaison de mes temps de passage prévisionnels versus réels.
5ème km : prévisionnel 00:32:42 / réel : 00:32:10
10ème km : prévisionnel 01:04:48 / réel : 01:05:16
15ème km : prévisionnel 01:36:48 / réel : 01:36:41
Semi : prévisionnel 02:15:09 / réel : 02:17:08
25ème km : prévisionnel 02:40:35 / réel : 02:43:27
30ème km : prévisionnel 03:11:58 / réel : 03:18:07
35ème km : prévisionnel 03:43:04 / réel : 03:54:11
40ème km : prévisionnel 04:14:49 / réel : 04:30:47
Finish : prévisionnel 04:28:00 / réel : 04:45:50
Nous en parlions, Paul F., il est effectivement très difficile de respecter un negative split, surtout quand le parcours commence soft ! Pourtant c’est LA clé pour ne pas se prendre le mur.
Berliner 2
Même si, visuellement, le rapport distance/dénivelé est complètement bidon sur le graphique, on voit bien l’opportunité de se relancer à partir du 28eme. Mais le très long faux plat, vraiment léger pourtant, du 20ème au 28éme m’avait complément cassé les pattes. Au 35ème, ce sont plus de 11 minutes de retard ; j’ai bel et bien pris le mur en pleine poire !
2-format43
Il ne faut pas oublier que le marathon démarre vraiment après le 1er semi. C’est pour ça que, malgré certains avis contraires, je persiste à dire qu’il faut faire au moins un 30 km pendant la préparation. Cette distance, on a besoin de l’avoir dans les jambes, mais c’est surtout un exercice mental.
À ce propos, mes ratios personnels : le marathon c’est 30% dans les jambes et 70% dans la tête. Pour les 5-10 derniers km le ratio passe à 10/90.

Schuss mon clan ! The end

Bild_neben_Copy_Marathon_Nichberliner
IMG_20170924_145234_01
Karine Estelle. Berrichonne de naissance et Parisienne d’adoption depuis plus de 20 ans, pratique la course à pied depuis 2012 mais s’est mise à rêver de courir la distance reine en voyant ces héros pas si ordinaires passer sous ses fenêtres en avril 2002. Ce rêve elle le réalise enfin en 2015, dans la plus belle ville du monde. Berlin est son 4ème marathon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s