Mon premier « Vegan Marathon » en Russie

19956773_10155298575705853_5990434393481001245_o

Il est 4 heures du matin à Saint-Pétersbourg, soit 2 heures à Paris, je suis dans mon lit les yeux grands ouverts… Et je dois pisser à mort! Pourtant j’ai pas tellement bu, mais j’arrête pas d’avoir envie d’aller aux toilettes. De toute façon il fait déjà jour depuis belle lurette en Russie, et il n’y a pas de stores dans notre chambre.

Print

J’essaye de faire quelques squats, méditer, je m’habille, quelques pompes, me déshabille, prends une douche froide, me rhabille, savoure un morceau du cake chocolat-banane végane que ma femme a préparé avant de venir ! J’essaye de ne pas la réveiller mais elle fait sûrement semblant de dormir. Nerveux ? Oui, bien sûr, avec tout ce qu’on m’a dit, le mur du trentième kilomètre, et qu’est-ce que je vais dire si j’y arrive pas…  Tout le monde est au courant. Après 3 heures interminables, Masha émerge du lit! Il est temps finalement d’y aller. Je suis prêt ! L’hôtel se trouve juste à côté du départ, pour une fois, j’ai pris une bonne décision. Il n’y a pas encore grand monde en face du Palais d’Hiver.

VEGAN MARATHON RUSSIE 2

La température est parfaite, pas trop chaud pas trop froid, mais j’ai jamais autant eu envie d’aller pisser !!! Je ne suis pas le seul apparemment, même devant les toilettes à 20 roubles il y a une file interminable.

VEGAN MARATHON RUSSIE 3.png

Le monde commence à arriver. Et entre deux pipis, j’essaye de m’échauffer sur des rythmes technos-russes endiablés.

VEGAN MARATHON RUSSIE 5.png

VEGAN MARATHON RUSSIE 7.pngBref, l’ambiance est à son comble. 8 heures arrive à grand pas, et le temps commence à s’accélérer. Je suis dans les starting blocks… Entre 4 heures et 4 heures 15 : Y’a trop moyen, je suis chaud boulette là. En plus j’ai envie de pisser.

VEGAN MARATHON RUSSIE 9.png

BOUM, go c’est parti ! Franchement, ambiance de malade, le public hurle, des gens sont habillés n’importe comment, les 5 premiers kilomètres… facile. D’ailleurs, qui vois-je au cinquième kilomètre rayonnante d’entre tous? Mais c’est Masha. Bon, c’est vrai que ça donne de l’énergie d’être soutenu. Je dois évidemment pisser, mais il y a pleins d’arbres, maintenant que je suis rassuré, je n’y irai plus jusqu’à la fin du marathon. J’accélère un peu parce que je me sens bien. Les 6 premiers je les fait calmement en 33 minutes, par contre les 10 en 56 !

VEGAN MARATHON RUSSIE 10.pngPlus que 4 fois ce que je viens de faire. Tout va bien, je vais bien, même pas fatigué, même si l’ambiance est moins électrique, étant donné que la plupart des gens étaient venus pour le 10 kilomètres. J’ai dépassé le meneur de 4 heures, et je me dis que si ça se trouve, coolos, je vais me faire ce premier marathon en moins de 4 heures! Y’a trop moyen. 20 km -> 1 heure 50. Facile, je ne dirais pas, mais ça va…. Ça va. J’arrive donc à la moitié en 2 heures. Il faut juste que je refasse ce que je viens de faire. Bon Saint Pet’, c’est joli et tout et tout… Mais je commence un peu à me faire chier, et surtout qu’il y a de moins en moins de monde. Je cours à côté de Kurt Cobainsky donc tout va bien.

VEGAN MARATHON RUSSIE 11.png

Comme on m’a parlé de mur, je vais donc ralentir de 20 à 30, et à 30 je donne tout!!!!!!! Donc, à partir de maintenant, j’essaye de regarder la ville, la musique de mon téléphone commence à déconner, et une petite douleur aux genoux se fait sentir. Mais bon, c’est plus facile que ce que je pensais, tiens, un ravitaillement, quelle bonne occasion pour se reposer un peu… Par contre repartir ça devient compliqué.

VEGAN MARATHON RUSSIE 12.png

Haaa seulement 27 kilomètres, mais c’est pas possible, les kilomètres deviennent de plus en plus longs ou quoi ?!? Merde, y’a le meneur de 4 heures qui est en train de me dépasser, non pas moyen, vas-y accélère… Ok laisse tomber, tu ne le feras pas en 4 heures ce marathon. Mais en moins de 4 heures 15, y’a moyen, y’a moyen… Et si je prends un gel végane, ça ferait passer un peu le temps ? Ouais, pourquoi pas. Allez, je suis dans une belle ville, lève la tête, visite… Mais qui vois-je ??? Masha, elle est là au kilomètre 29 !!!

VEGAN MARATHON RUSSIE 13.png

Rien à foutre, je l’embrasse, dommage qu’on a pas filmé la tête du flic…. Elle court quelques mètres avec moi…, et les gens lui demandent si elle fait le marathon en tongs. Comme elle m’a donné une énergie de malade, je réaccélère. Au 30ème kilomètre j’y suis en 3 heures 05, d’un côté je sais que je vais le terminer ce foutu marathon, mais d’un autre côté je sens que je vais en chier !!!! Comme une amie marathonienne aime à me le répéter souvent… Le marathon commence au trentième kilomètre. On va y aller, 5k par 5k, ravitaillement par ravitaillement. En fait, physiquement, ça va, je suis évidemment fatigué, mais c’est surtout mes genoux! Putain qu’est-ce que j’ai mal… Je pense qu’à partir de maintenant, je vais trottiner jusqu’au km 35, et au dernier ravitaillement je vais tout donner!!!!  AIO AIO AIO ! Après 5K interminable, je me fais une petite pause, essaye de repartir, mais là, c’est mon mollet gauche qui commence à trembler, en fait j’ai peur d’accélérer et de me faire un claquage ou une crampe. Je n’ai jamais couru aussi longtemps, la plus grande sortie que j’avais faite était de 35 k… Les kilomètres deviennent de plus en plus longs, les meneurs de 4 heures 15 et 4 heures 30 m’ont déjà dépassé, et là une petite vieille de 120 ans vient de me doubler, j’essaye tant bien que mal de repasser devant mais là…. Plus moyen. Aux kilomètres 37 – 38, on descend quelques tunnels, le problème c’est qu’il faut les remonter après, et putain c’est long… Il y a pleins de mecs qui marchent, d’autres qui sont assis ou couchés, il y en a même un qui vomit… Je pense avoir un peu marché là, parce que j’en pouvais plus !!!! Même si j’en crève d’envie, je vais pas abandonner à 4 km de l’arrivée …. Pour me rassurer je me dis que je dois sûrement avoir la même gueule qu’eux. Il y a une énorme montée pour passer le dernier pont, là quelques russes me gueulent mon nom : “vas-y DJONATANN, DAVAÏ!!!!!!”, ça me remotive, mais je me dis que je dois pas être beau à voir. Haaaaaaa, seulement 40, mais c’est pas possible.

Jonathan St Petersburg 8072017
la veille « Magà je suis prêt ! »

Magà, laisse tomber, je te le dis franchement, plus jamais je ne courrai un marathon, qu’est-ce qui m’a pris! Plutôt que de rester chez moi, le cul assis sur mon piano, je me retrouve en train de galérer, j’ai mal aux pieds, j’ai mal au dos, j’ai mal à des endroits que je ne savais même pas qu’on pouvait avoir mal !!!!!!! 41, les gens hurlent, quand ils voient ma gueule j’imagine qu’ils comprennent à quel point j’ai pas envie d’être là!, mais ils m’encouragent, vas-y, vas-y ! Et là, patatra, le meneur de 4h45 passe devant moi…. Naaaaaaaaaaaan. Impossible de le rattraper, mais il faut pas que je le quitte des yeux, je pense à Masha qui doit m’attendre (depuis plus d’une heure…). J’en peux plus, tout mon corp est fatigué, même mes sourcils sont fatigués….. Là y’a un mec qui me tape sur l’épaule, il me montre le finish, “allez, go, on y va ensemble”. T’es gentil, mais t’y vas tout seul… La j’entends Masha “Jojo, jojo, vas-y jojo!!!!”. Allez accélère comme tu peux, je vois mon score… 4 h 48, c’est à dire que j’ai mis plus d’une heure et demie  pour faire les 12 derniers kilomètres, mais je m’en fous.

VEGAN MARATHON RUSSIE 14

Je passe ma tête sous la médaille, et prends la bière tiède qu’une jolie demoiselle m’offre… Je tombe dans les bras de Masha, putain, je l’ai fait, c’est fini.

19787176_10155302228925853_1211324830515554497_o

Tant bien que mal, je rentre à l’hôtel qui se trouve à deux rues d’ici en 40 minutes… Monter les escaliers ça va encore, c’est surtout les descendre…. Je crois que je vais bouffer mon poids en pâtes, uploader mon statut fb et mourir dans mon lit

VEGAN MARATHON RUSSIE 15.png

En tout cas, celle là je l’ai bien méritée, prochaine étape… Semi de Boulogne, Paris… Je le fais en moins de 4h30! C’est sûr.

VEGAN MARATHON RUSSIE 16

1 thought on “Mon premier « Vegan Marathon » en Russie

  1. Aahh tu m’as fait bien rire en lisant ton article! Le prochain, s’il y a un prochain, on le fait ensemble ! Trop facile le 1er semi, bah oui, on en a bouffé et rebouffé pendant la prépa des semis ! Mais déjà à partir de 25-28 ça se corse et passés les 30, c’est tout dans la tête !
    AIO Jonathan, trop fière de faire partie du même clan que toi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.